Mallaurig : une note de lecture d’Alain Magerotte

cover-complete-2Mallaurig est une petite ville américaine composée de deux parties bien distinctes (Est et Ouest) reliées par un pont unique. Aucun homme politique n’a réussi à fédérer les deux parties d’où la nomination d’un édile de chaque côté.
Le maire de Mallaurig Est : Randolf de Winter; le maire de Mallaurig Ouest : Jude Proficio. Ce sont les Capulet et Montaigu du 21ème siècle. Ils se détestent.
MALLAURIG : polar ou thriller ? Je dirais plutôt «thriller», la psychologie des personnages et, en particulier, du criminel est mise en avant.
Dès le début, on est pris à la gorge, tant par la touffeur qui plombe l’atmosphère que par la peur qui sévit suite aux différents meurtres perpétrés à l’Est comme à l’Ouest de Mallaurig. Des corps de femmes sont découverts dans des sacs poubelles. Des corps affreusement mutilés par un dépeceur.
Le personnage central, Eli Meyer, est journaliste. Il est pote avec un flic, Ethan Mac Callahan.
Défile alors une série de personnages «pas très nets», voilà ce qu’on pourrait appeler un panier de crabes bourré d’ordures :
Le pasteur Octavio Mendez (soupçonné d’avoir assassiné ses proches), l’indien Norman Quatter, le shériff Donald Weincook… Otto … Artur Gershwin… le docteur Wesley…
Face à de tels personnages, l’atmosphère est encore plus lourde, encore plus irrespirable.
Et puis apparaît Natalie Wagner, journaliste d’investigations. Une jeune femme au caractère bien trempé.
Gershwin… Wagner… l’auteur connaît la musique pour nous entraîner dans une histoire peu avare en rebondissements, entraînant ainsi le lecteur de surprises en surprises… au point de le faire basculer carrément du thriller au fantastique !
La trame fantastique de MALLAURIG apparaît assez loin dans le roman. Il est alors question du Lépanthe, l’héritier de Satan.
Le rejeton de l’Enfer prend possession des corps et des âmes… mais je n’en dirai pas davantage au risque de gâcher votre plaisir car, amateurs de frissons, de suspense et de belle écriture, procurez-vous sans tarder ce MALLAURIG de Gauthier Hiernaux qui pourrait rivaliser avec n’importe quel(le) auteur(e) d’Outre-Atlantique et d’ailleurs.
Ce livre que je vous recommande très chaudement est édité aux Editions Cactus Inébranlable.

Alain Magerotte.Magerotte

Publicités
Cet article, publié dans Vous avez dit..., est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s