Adieu Papa

Quand tu es venu, mon garçon

Nous colorier notre maison

Et faire de mon bureau un pré

Avec ta vache qui donne pas de lait

Je me suis bien promis, petit

D’être un peu plus que ton ami

Que si tu voulais bien de moi

Je pourrais être ton papa

 

J’suis en transit dans votre bonheur

Mais mon amour arrive à l’heure

Je  voudrais pas vous déranger

Je n’fais que passer

 

Puis tu es venue, petite fée

Les biberons ils ont rempilé

On a ressorti les jouets

Qui étaient démobilisés

Je me suis bien promis, ma fille

Que tu serais plus qu’une amie

Que quand tu crierais « papa »

Je répondrais aux deux à la fois

 

J’suis en transit dans votre bonheur

Mais mon amour arrive à l’heure

Je  voudrais pas vous déranger

Je n’fais que passer

Il y a encore de la place dans mon cœur

Pour un petit frère ou une petite sœur

Mais la vie passe et l’on vieillit

Le troisième m’appellera « papy »

Mais on a le temps, mes enfants

Ce seront les vôtres que j’attends

Bien sûr que je peux patienter

Pas trop longtemps, je n’fais que passer

*** 

Cette chanson que mon papa a écrite quand nous étions tout petits, je l’ai gardée au fond de mon cœur, d’abord parce qu’elle m’a toujours touchée, ensuite parce papa aimait la chanter.

Si vous l’avez un peu connu, vous savez à quel point il aimait les mots, surtout les mots bons, qu’il aura su livrer jusqu’au dernier moment.  

Rire de lui, rire de ses petits maux et, j’ignore comment il savait le faire, rire de son mal, son grand Mal, celui qui l’a grignoté par petits bouts pendant trois longues années.

Mon papa ne s’est jamais plaint. Il était d’un courage exemplaire. Pourtant, une semaine avant sa disparition, alors que nous étions seuls dans le salon qu’il ne quittait plus, face à ses arbres chéris, il m’a dit : « C’est court, une vie »

Oui, c’est très court.

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Adieu Papa

  1. Edmée dit :

    Oh oui c’est court… mais tu continues à remplir celle de ton papa, cher Gauthier!

    Désolée qu’il soit parti – ce qui serait arrivé un jour ou l’autre – mais heureuse qu’il ne soit pas tout à fait parti: une petite chanson erre dans l’air!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s